Optimiser son temps de production avec WordPress sous mac OSX

Dans cet article, je vous présente l’installation d’un serveur (LAMP) en local sur votre Mac (MAMP) ainsi que l’installation de WordPress. J’explique les avantages de cette méthode et comment vous allez économiser du temps. La bonne nouvelle, c’est que tout le monde est capable d’installer un serveur et un WordPress sur son Mac. Pré-requis: avoir Mac OS X 10.4.x ou plus. J’ai pris soin en écrivant l’article de refaire moi-même la procédure pour l’expliquer dans ses moindres détails. Il ne devrait donc pas y avoir d’erreurs. Toutefois, si jamais vous en notez, merci de me le faire savoir pour que je puisse apporter les corrections nécessaires.

Pourquoi installer un serveur en local ?
Si vous êtes concepteur de sites internet, vous devez savoir qu’il y a beaucoup paramètres à prendre en considération dont le temps de développement qui ne doit pas s’éterniser. Dans le processus de production, il est recomnmandé d’éviter les appels sur le serveur pour tester et afficher une page, surtout si vous utilisez un espace d’hébergement mutualisé. Dans une journée, mis bout à bout, le temps accumulé à attendre que le serveur vous réponde peut être énorme. En changeant vos habitudes, vous pourriez épargner sur une année assez de temps pour faire autre chose comme prendre des vacances ou faire du bénévolat 😉

PHASE 1 – L’INSTALLATION DE MAMP

Étape 1 – Téléchargement
Téléchargez MAMP à cette adresse:
http://www.mamp.info/en/index.html

Étape 2 – Décompression / installation
Double-cliquez sur l’image disque pour décompresser le tout, puis cliquez sur Agree pour accepter les termes de la licence. Une fois l’opération complétée, une fenêtre system avec le dossier de l’application devrait apparaître. Glissez et déposez l’application MAMP (laissez de côté pour le moment MAM PRO) dans votre dossier Applications.

Étape 3 – Installation du widget de contrôle du serveur
Dans le répertoire Applications/MAMP, double-cliquez sur l’icône (noir) d’installation du widget qui se nomme Mamp Control.wdgt.

Étape 4 – Démarrage du serveur
Cliquez sur webstart ou démarrer (tout dépendant du langage de votre système OSX), les voyants passeront au vert et voilà, c’est fait ! Installation effectuée avec succès !
Cliquez ensuite sur page d’accueil ou Open start page pour visualiser la page d’accueil de MAMP. Félicitations ! Vous êtes sur le point de prendre une bonne habitude de développement dans la conception de sites internet.

PHASE 2 – L’INSTALLATION DE WORDPRESS

Étape 1 – La création de la base de données pour WordPress
L’ URL de votre navigateur devrait être la suivante http://localhost:8888/MAMP/?language=French et vous devriez avoir la page d’accueil sous vos yeux. Si ce n’est pas le cas retournez dans vos widget et cliquez sur page d’accueil ou Open start page.
Cliquez sur le lien phpmyadmin dans la phrase: La base de données MySQL peut être administrée via phpMyAdmin.
Vous arrivez sur la page d’accueil de phpmyadmin. Si vous n’êtes pas familier avec phpmyadmin, sachez qu’avec cette application vous pouvez gérer vos bases de données avec une grande facilité.
Sous le titre Créer une base de données, entrez le nom que vous souhaitez utiliser. Par exemple wp pour WordPress. Cliquez sur Créer.

Étape 2 – Téléchargez WordPress
Rendez-vous à http://fr.wordpress.org/ pour télécharger une version française de WordPress, cliquez sur le bouton orange à droite.
Votre package WordPress se trouve maintenant dans votre dossier téléchargement sur le Mac. Le dossier téléchargement se trouve dans votre accueil (l’icône petite maison) sur OSX.

Étape 3 – Installation de WordPress dans MAMP
Double-cliquez wordpress-3.1-fr_FR.zip pour décompresser les fichiers.
Déplacez ensuite le dossier WordPress dans le répertoire htdocs de MAMP.
Il ne reste plus qu’a éditer le fichier de configuration de WordPress. Il y a un fichier d’exemple que vous pouvez utiliser et ensuite vous le renommerez wp-config.php. Vous le trouverez dans htdocs/wordpress/wp-config-sample.php
Une fois le fichier ouvert dans votre éditeur de texte (évidemment vous ne faites pas ça avec Word :-))
mais plutôt avec un éditeur de code vous le renommez de suite wp-config.php en faisant file save as.

Vous devez maintenant éditer trois lignes de code.

/** Nom de la base de données de WordPress. */
define(‘DB_NAME’, ‘votre_nom_de_bdd’);

/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define(‘DB_USER’, ‘votre_utilisateur_de_bdd’);

/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define(‘DB_PASSWORD’, ‘votre_mdp_de_bdd’);

Comme avons nommé la base de données wp, votre code sera donc le suivant:
define(‘DB_NAME’, ‘wp’);
Pour l’utilisateur de la base de données, vous remarquerez que sur la page d’accueil de MAMp au moment du démarrage la réponse s’y trouve sous le chapitre Mysql.
Regardez à user:root
Nous aurons donc : define(‘DB_USER’, ‘root’);
Même chose pour le mot de passe :
define(‘DB_PASSWORD’, ‘root’);

Étape 4 – Lancement de WordPress
Entrez dans la barre des URLS l’adresse suivante: http://localhost:8888/wordpress/
Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’a suivre les instructions du célèbre processus d’installation en 5 minutes de WordPress pour la configuration de votre site internet en remplissant le formulaire.

Conclusion
Vous verrez qu’à l’usage, cette méthode est incomparable. Vous n’aurez plus de délais d’attente pour rafraîchir une page durant la conception. Cependant, bien que WordPress soit un outil génial et gratuit, il vous faudra toujours cliquer et encore cliquer pour ajuster votre thème et les paramètres des plug-in, ect. C’est à mon avis un des défauts de WordPress comparé à d’autres solutions où certaines opérations peuvent se faire plus rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *